fbpx

Villes d'eaux du Massif central
villes créatives

Les villes thermales du Massif central (re)deviennent des lieux créatifs en accueillant sur leur territoire des artistes en art arts numériques ou en street-art pour une production d’œuvres exclusive. Autre proposition artistique inédite, la valorisation dématérialisée d’oeuvres de la Cité Internationale d’Aubusson sur la thématique de l’eau.

Des street-artistes et artistes numériques en résidence

© Vin's Film Maker, festival mursmurs de decazeville communauté

Depuis l’année 2020, plusieurs villes d’eaux du Massif central accueillent un artiste en résidence dans les domaines du street-art, de l’art vidéo ou des arts numériques, sur une durée deux semaines. Chaque résidence est l’occasion pour les artistes de produire une œuvre artistique s’inspirant de la culture thermale et se positionnant dans un contexte plus global : la présence de sources thermales et l’accès à l’eau, le cadre de vie des villes thermales et l’environnement, l’architecture des villes d’eaux et la notion de ville idéale, le bien-être thermal et notre rapport au quotidien…

Ces résidences visent à modifier la perception des villes thermales dans l’esprit du grand public et à sensibiliser les habitants des villes d’eaux à la richesse culturelle de leur territoire. Des temps d’échange entre l’artiste et des établissements scolaires locaux sont en effet programmés au cours de la résidence de production.

Afin de garantir la qualité artistique des résidences artistiques, cette action est menée en partenariat avec Vidéoformes et Antony Squizzato, pour le montage opérationnel et la direction exécutive.

Goddog à Bourbon-Lancy

Du 8 au 17 mars 2021, l’artiste français Goddog sera en résidence dans la station thermale de Bourbon-Lancy, pour réaliser une fresque en street-art. Cette création se situera sur un mur de la Rue des Bains, rue célèbre pour les habitants et les curistes de Bourbon-Lancy, pour être le passage piéton du quartier thermal vers le bourg.

Plus d’informations sur Goddog :
http://www.goddogstreetart.com/

Golnaz Behrouznia à Vic-sur-Cère

Du 21 février au 1er mars 2021, l’artiste franco-iranienne Golnaz Behrouznia sera en résidence dans l’ancienne cité thermale de Vic-sur-Cère pour concevoir une pièce artistique numérique à la Maison des eaux. Son œuvre sera présentée au grand public à partir de juin 2021 à Vic-sur-Cère, avant de rejoindre la programmation 2022 de VIDEOFORMES, Festival international d’arts numériques de Clermont-Ferrand.

Plus d’informations sur Golnaz Behrouznia : http://www.golnazbehrouznia.com/

Ales Rosa - Centre Kino Siska – Ljubljana
Recherches Alphabets Morphogénétiques 2011 – Création 2020

Guillaumit à Châtel-Guyon

L’artiste Guillaumit vosu a laissé libre cours à son imagination, à l’occasion de sa résidence de création fin 2020 et pour investir la façade des anciens Grands Thermes de Châtel-Guyon. Son oeuvre consistera à concevoir un projet artistique au format numérique, imprimé sur bâche, en s’inspirant des ressources culturelles du territoire. Des contenus numériques accessibles sur smartphone et tablette viendront “agrémenter”* la découverte.L’œuvre de Châtel-Guyon et l’œuvre bis proposée à l’Hôtel Fontfreyde de Clermont-Ferrand, seront valorisées dans le cadre du Festival Vidéoformes 2021.

Résidence de diffusion en mars 2021

Plus d’informations sur Guillaumit : https://guillaumit.tumblr.com/

Pablito ZAGO à ROYAT

En octobre 2020, l’artiste est venu en résidence à Royat pour produire son œuvre sur le mur du théâtre de verdure de L’Avan.C, site qui abritait l’ancien skate park. Afin d’imaginer sa fresque, Pablito Zago s’est inspiré de l’ADN des stations thermales en se jouant parfois de quelques clichés territoriaux. C’est une nouvelle déesse des eaux qui vous y attend paisiblement, entourée d’éléments symboliques locaux, comme les volcans, l’eau, le patrimoine architectural thermal… ou issus de l’univers artistique de l’artiste.

Inspiré par les arts primaires, la BD américaine et ses nombreux voyages au Mexique, en Norvège ou en Belgique, Pablito Zago a laissé libre cours à sa créativité pour nous proposer une immersion colorée, qui illumine l’architecture moderne et l’environnement verdoyant de l’Avan.C. Couleurs vives et formes simples sur lesquelles il est doux de s’attarder, invitent petits et grands à interpréter librement son œuvre. Une lecture subjective peut malgré tout s’imposer à travers l’oiseau, animal totem de l’artiste qui symbolise résilience et résurrection.

Fresque à découvrir à l’Avan.C (l’œuvre est visible à l’arrière du bâtiment, en empruntant le chemin sur la gauche) :

Nicolas Tourte à Vichy

Nicolas Tourte, venu en résidence de production à Vichy en février 2020, a réalisé le projet Ellipses, qui s’attache à valoriser la culture thermale et notamment la ressource en eau. Le volume général de la pièce artistique tend vers deux ellipses dont les flux se croisent, pouvant stagner, s’évaporer et se régénérer.

Deux anneaux à texture humide virtuelle s’entrelacent. Cette œuvre est composée de bois, de métal, de vidéo projection et de son. Elle a été présentée en exclusivité au Festival Vidéoformes de Clermont-Ferrand en mars 2020 et sera exposée prochainement au Centre Culturel Valery Larbaud de Vichy.

Plus d’informations sur Nicolas Tourte

© Nicolas Tourte

Dernière résidence en cours de programmation

  • Cransac-les-Thermes, projet de résidence en street-art au printemps 2021, dans la continuité du Festival Murs Murs de Decazeville Communauté

VALORISATION d’œuvres de la Cité internationale de la Tapisserie d’Aubusson

© Bina Baitel, Cité Internationale de la Tapisserie
© Olivier Nottelet, Cité Internationale de la Tapisserie
© Marchalot/Fortuna, Cité Internationale de la Tapisserie

La Cité internationale de la Tapisserie d’Aubusson, pôle majeur dans le domaine de l’art textile en Massif central, renferme de nombreuses tapisseries anciennes et modernes, sur des thématiques très diverses, comme l’eau. Trois œuvres contemporaines sur cette thématique seront ainsi valorisées dans le cadre du projet, notamment à travers l’exposition itinérante des Voyages artistiques avec les Accros du Peignoir. Tour d’horizon de ces trois œuvres…

Confluentia : œuvre réalisée par Bina Baitel (artiste), Françoise Vernaudon, Nouzerines (tissage) / La Fabrique, Lyon (ébeniste) / Charles Jouffre (assemblage), datant de 2014 et ayant reçu le 1er Prix – Appel à création contemporaine de 2012

La Rivière au bord de l’eau : œuvre réalisée en 2011 par Olivier Nottelet (artiste) / Atelier Bernard Battu, Aubusson (tissage) et ayant reçu le 3ème Prix – Appel à création contemporaine 2010,

Le Bain : œuvre réalisée par Christophe Marchalot et Félicia Fortuna datant de 2020 et ayant reçu la Mention spéciale du jury

Plus d’infos sur la Cité Internationale de la Tapisserie d’Aubusson

Contact presse “Voyages Artistiques”