Partenaires du projet

Vidéoformes

VIDEOFORMES organise le Festival International d’Arts Numériques de Clermont-Ferrand. VIDEOFORMES met en œuvre une programmation variée avec installations, évènements, performances, conférences… Cette association est experte sur les tendances et les artistes des arts vidéo et numériques. Structure de diffusion et de production artistique depuis 1984, dans le domaine de l’art vidéo et des arts numériques, VIDEOFORMES organise un festival international éponyme annuel à Clermont-Ferrand présentant l’actualité de la création numérique sous toutes ses formes et organise des journées de rencontres professionnelles ouvertes au public : les « Actes Numériques ». Ces rencontres explorent des thématiques élargies aux industries créatives et aux évolutions sociétales liées au numérique.

VIDEOFORMES accueille chaque année des artistes en résidence, participe à des événements culturels nationaux et internationaux, propose une programmation de performances expérimentales pluridisciplinaires (vidéobars), une revue numérique (Turbulences Vidéo), des actions d’éducation artistique et culturelle. Les Archives Numériques de VIDEOFORMES sont disponibles en ligne sur le site. VIDEOFORMES est membre du Réseau des Arts Numériques (www.ran-dan.net) et de l’Association Nationale des Cultures Hybrides et Numériques.

Antony Squizzato

Antony Squizzato est un artiste multidisciplinaire et partage son temps entre son travail de directeur artistique dans une agence de publicité et sa passion pour la peinture. Il conseille différents opérateurs ou structures engagés dans des projets en street-art. Il utilise l’abstraction et le minimalisme pour faire avancer les idées avec un sens universel, réunissant les méthodes traditionnelles de peinture avec des techniques numériques et de nouveaux médias pour réaliser des projets à la fois classiques et contemporains.

Son travail a été repéré et valorisé par des médias internationaux : IdN, Vogue, Pictoplasma, 3X3 Mag, Jazz Magazine, Freshpaint Mag.

Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Etienne

Située sur un site d’exception, l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne propose un enseignement qui repose sur les grands principes des Écoles supérieures d’art, sous tutelle du Ministère de la Culture et compte près de 40 professeurs et assistants d’enseignements pour accompagner les 350 étudiants, sur les thèmes de l’art, l’art et le design d’espace, le design de produit, le design média. Cette Ecole figure dans le Top 10 des Ecoles de design françaises.

L’ESADSE propose aux étudiants des espaces au sein desquels toutes les expérimentations sont possibles, accompagnées et stimulées. La Biennale Internationale Design Saint-Étienne, événement phare du design, fortement ancrée sur son territoire, se concentre sur les grands enjeux et défis de notre société. Innovante, ouverte à tous et résolument tournée vers la prospective et la recherche par le design, la Biennale invite le public à s’approcher au plus près de la création.  Elle donne la parole aux designers, acteurs économiques, institutions, chercheurs, artistes, étudiants, etc. qui, à travers le design, développent les scenarii possibles de notre vie quotidienne et dont les projets ou réalisations sont autant de propositions concrètes de modes de vie, liés à nos usages actuels ou futurs.

Par sa dimension internationale et son rôle de catalyseur sur son territoire, la Biennale s’inscrit dans la démarche de développement de la ville par le design. Seule ville française membre du réseau des Villes Créatives Design UNESCO, depuis 2010, Saint-Étienne participe activement à ce pôle et a développé de nombreux échanges et coopérations avec les autres villes du cluster.

Le partenariat entre la Route des Villes d’Eaux du Massif Central et l’Esadse, dans le cadre du projet Voyages artistiques avec les Accros du Peignoir fait intervenir les étudiants, professeurs, designers invités suivants :

Peignoir revisité

Étudiants Esadse : Salomé Kahn & Mathias Hû

Professeur : Anthony Vérot

Coordination : Magali Theoleyre

Partenariat : Lycée Professionnel des métiers de la mode Adrien Testud – Chambon Feugerolles (42) Professeure : Blandine Goin

Graphisme thermal

Étudiants Esadse : Rosalie Blanc, Salomé De Bonis, Lucia Demaimay, Niki Ekhtyiari, Heidi Habbuloglu, Camille Labourier, Laura Millaud, Perrine, Pernoud, Paulina Seubert, Karolina Szwak, Juliette Laroche. Professeur : Jean-Claude Paillasson

Coordination : Magali Theoleyre

Villes d’eaux et design d’espace

Étudiants Esadse : Amandine Baridon-Terracol, Pénélope Barraud, Énola Bellet, Fabiola Bellon, Marion Benoist-Grandmaison, Pauline Bernichan, Leïla Bouyssou, Stéphanie Chaumery, Clémence Creveau, Léa Dal Zilio, Adrien Delimard, Violette Dendaletche, Mayotte de Saulieu, Vadim Drobot, Arthur Euvrard, Maëva Faucher, Pauline Ferrari, Adèle Guibault, Hugo Guyomard, Simon Henry, Mathias Hû, Valentin Jager, Dong Wuk Jung, Salomé Kahn, Raphaële Larose, Marie Lecommandoux, Augustin Meunier, Martin Michel, Laura Millaud, Alice Néron, Benjamin Nicolet, Marion Page, Titouan Pajou, Manon Picat, Enzo Pipart, Oumou Sane, Nil Solans, Clémence Thomas, Mathilde Vaillant.

Professeurs : Emmanuelle Becquemin & Laurent Grégori.

Coordination : Magali Theoleyre

Des objets bienveillants

Designers invités : Pieke Bergmans, Karl Biscuit, Frédérick du Chayla, Delo Lindo, Camille Ducellier, Laurent Fachard, Faltazi, Aboubacar Fofana, Éléonore Gold-Dalg, Benjamin Graindorge, Laurent Grégori, Mongi Guibane, Abdoulaye Konate, Vincent Lemarchands, Julie Mathias, Cécile N’Diaye, Claire Olivès, Jean-Claude Paillasson, Olivier Perthuisot, Boris Raux, Souche

Étudiants Esadse : Lucia Demaimay, Raphael Dencausse, Étienne Delorme-Duc, Niki Ekhtiari, Mathilde Garcia, Perrine Kamoun, Camille Labourier, Juliette Laroche, Constance Mandaroux, Jovien Panné, Marin Peclers, Marie Troadec, professeur Vincent Lemarchands.

Cité du Design de Saint-Etienne

L’établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) Cité du design – École supérieure d’art et design regroupe depuis janvier 2010 la Cité du design et l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne, réunies sur un même site, l’ancienne manufacture d’Armes de Saint-Étienne.

Porté par la Ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, la Région Auvergne – Rhône-Alpes et l’État (Ministère de la Culture), il est une plate-forme d’enseignement supérieur, de recherche, de développement économique et de valorisation autour du design et de l’art. Les missions principales de la Cité du design sont les suivantes : la sensibilisation de tous les publics au design ; le développement de l’innovation par le design ; la recherche en design ; la production d’événements à forte notoriété tels que la Biennale Internationale Design Saint-Étienne ou les expositions annuelles à Saint-Étienne et à l’international.

Festival International des Textiles Extraordinaires (FITE)

Le Festival International des Textiles Extraordinaires (FITE) propose ce rendez-vous inédit en créant une scène internationale pour valoriser des textiles empreints de significations patrimoniales et culturelles fortes. L’idée est de convier tous les continents, de faire se rencontrer artisans, designers textiles, créateurs de mode, tisserands, artistes, collectionneurs, décorateurs, passionnés et curieux, tout en liant patrimoine, tradition et création contemporaine. Cet événement s’attache à montrer les enjeux humains, économiques et écologiques indissociables des textiles extra ordinaires. Initiative de l’association HS_Projets, co-organisé avec la Ville de Clermont-Ferrand, musée Bargoin / Clermont Auvergne Métropole, le FITE poursuit de manière inédite l’action menée par le musée Bargoin depuis plus de quinze ans, en matière de valorisation des textiles extra-européens.

Le Festival International des Textiles Extra ordinaires est nomade et convie les 5 continents. Les années paires, il fait vibrer Clermont-Ferrand au rythme du monde. Les années impaires, la manifestation part dans un autre pays.
A travers une programmation riche et variée, il s’agit d’évoquer, de rendre sensible et de partager des esthétiques, des savoir-faire, des aspects sociétaux, des univers amenant les festivaliers, mais aussi les artistes, artisans, stylistes et designers invités, à décentrer leur regard et envisager le monde autrement. Pour cette nouvelle édition, la thématique retenue est Love etc et prévoit de partir au Sénégal en 2021.

Cité Internationale de la Tapisserie d’Aubusson

La Cité internationale de la tapisserie a été mise en place comme une réponse à l’inscription des savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2009. La Cité de la tapisserie a ouvert ses portes au public en 2016, au sein du bâtiment de l’ancienne École Nationale d’Art Décoratif (ENAD) d’Aubusson, entièrement réhabilité à cet effet. Le bâtiment abrite l’Atelier du Mobilier National.

La Cité internationale de la tapisserie a pour mission de conserver, enrichir et mettre en valeur ce grand savoir-faire. Avec un projet scientifique et culturel renouvelé, elle construit une collection de référence permettant de retracer cinq siècles et demi de production en Aubusson. Si elle s’appuie sur le passé, la Cité de la tapisserie regarde également vers l’avenir. Avec la mise en place d’un Fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines, elle participe à la relance de la création en Aubusson, à travers des appels à projets, une collection de formats fixe « Carré d’Aubusson », l’édition déléguée de mobilier, ou encore des commandes spécifiques à des artistes significatifs de la scène contemporaine, comme Clément Cogitore, Prix Marcel Duchamp 2018.

Veiller à la transmission des savoir-faire de tissage et d’interprétation est une autre de ses missions. La formation de lissiers, confiée au GRETA-Creuse, a abouti à l’ouverture de nouveaux ateliers et a contribué au maintien de l’emploi. La Cité de la tapisserie promeut et accompagne la petite filière économique complète et préservée (filatures, teintureries, cartonniers, lissiers, restaurateurs) d’environ 120 emplois. Ce nouvel équipement culturel fédère les acteurs et réaffirme une identité singulière autour d’un savoir-faire mondialement reconnu. C’est aussi un outil de développement économique.

En plus du parcours muséographique inédit qui valorise des collections labellisées « Musées de France », cette institution héberge un ensemble de fonctions dédiées au rayonnement de la tapisserie d’Aubusson et son développement : centre de documentation à dimension européenne regroupant près de 16 000 imprimés, espace de formation, plateforme de création contemporaine, résidence d’artistes, service éducatif et des publics, pépinière et ateliers de créateurs, atelier de lissiers pour des tissages de très grande envergure.

Lainamac

LAINAMAC est un réseau de professionnels de la laine de Nouvelle Aquitaine et du Massif central. Il accompagne la structuration de filières et d’un Cluster Laine en développant des projets autour de deux axes : la transmission des savoir-faire et l’accompagnement des entreprises. LAINAMAC est localisé au cœur du pôle textile de Creuse, de notoriété internationale par la présence de la Tapisserie d’Aubusson « Patrimoine culturel immatériel de l’humanité » de l’Unesco. Ce pôle historique, composé d’une trentaine d’entreprises, est spécialisé sur la production de laine, la préparation des fils (filature, teinture), la décoration d’intérieur (tapis, tapisserie, moquette) et la restauration et conservation textile. Pour atteindre ses objectifs, LAINAMAC gère un centre de formation professionnelle et la mise au point de collaborations d’entreprises. Les collaborations sont incitées grâce à des projets collectifs (Oh my laine!) et des outils partagés : la plateforme web Lanathèque et un atelier textile doté d’équipements sur l’ensemble de la filière, de la toison au produit fini

Bibliothèque du Patrimoine Clermont Auvergne Métropole

La bibliothèque du patrimoine a été l’une des premières bibliothèques ouverte au public à Clermont-Ferrand. Elle est une référence dans le domaine de l’Auvergne avec un fonds régional couvrant des domaines aussi variés que la littérature, le patrimoine, l’histoire, l’économie, la géographie, la botanique…

C’est une bibliothèque classée, en raison de la richesse des fonds anciens qu’elle conserve, dont certains sont issus des confiscations révolutionnaires. Ces derniers appartiennent à l’État mais leur conservation et leur valorisation sont aujourd’hui confiées à Clermont Auvergne Métropole. Les collections s’enrichissent continuellement, au grès des acquisitions et des dons. De nombreux documents historiques sont aujourd’hui numérisés et accessibles à tous en version numérique sur la bibliothèque Overnia. Des expositions virtuelles viennent compléter ce dispositif numérique pour mettre en valeur les collections : https://www.bibliotheques-clermontmetropole.eu/overnia/

La Route des Villes d’Eaux a déjà mené un partenariat autour de ces archives avec la Bibliothèque du Patrimoine Clermont Auvergne Métropole, à travers la valorisation d’œuvres iconographiques sur le webdocumentaire des Accros du Peignoir (valorisation d’archives numérisées) et à l’occasion de l’exposition à la Maison du Tourisme de Clermont-Ferrand (exposition d’affiches anciennes originales). La Bibliothèque du Patrimoine a également privilégié la thématique du thermalisme auvergnat pour le lancement de campagne de numérisation d’archives et de documents anciens.

Clermont-Ferrand, Objectif Capitale européenne de la Culture en 2028 !

Clermont-Ferrand a engagé depuis cinq ans une démarche autour du projet de candidature de la Ville au titre de Capitale européenne de la Culture pour 2028. Ce programme européen, dont la mise en œuvre est une aventure fédératrice pour les forces vives locales, est une opportunité de développement et de rayonnement pour un territoire.

Après une concertation publique, la rédaction de son projet culturel et un cycle événementiel (Effervescences), la ville s’engage aujourd’hui, avec Clermont Auvergne Métropole, dans la phase stratégique de la candidature, menant un travail de réflexion autour d’une vision collective ; le développement des relations partenariales du niveau local au niveau international ; et l’écriture du dossier de candidature.

Depuis un an, différents projets sont soutenus pour leur dimension internationale, leur rayonnement, leur impact sur les citoyens, leurs valeurs, et parce qu’ils participent de la richesse du tissu local. Les « Voyages artistiques avec les Accros du peignoir », portés par la Route des Villes d’Eaux, contribuent au rayonnement de la culture thermale et à sa valorisation à travers des formes artistiques innovantes, tels que l’art vidéo, le street-art et le design.

En ce sens, ce travail fait écho aux enjeux portés par la candidature au titre de Capitale européenne de la Culture, notamment parce qu’il encourage les collaborations et les croisements entre différentes disciplines artistiques tout en y associant le grand public, mais également car il alimente la réflexion commune autour de la qualité de vie, du bien-vivre, et du thermalisme au sein du Massif Central.

Médiathèque Valery Larbaud de Vichy

Cette médiathèque propose d’accéder à l’information et à la culture, à travers de nombreuses animations tels que expositions, spectacles, ateliers-découverte, prix littéraires et offre de multiples services. Elle comporte notamment un espace Patrimoine, au sein duquel les collections patrimoniales représentent 60 000 documents : manuscrits, ouvrages rares et dédicacés, presse ancienne, estampes, affiches, cartes postales… tous conservés dans des fonds spécialisés : fonds littéraires Valery Larbaud, Charles-Louis Philippe, Roger Caillois, fonds Vichy-Bourbonnais, fonds Architecture, fonds Etat Français, fonds Thermalisme.

Cette structure communique largement sur la sphère numérique (site Internet, réseaux sociaux, blog) et a versé en partie son fonds numérisé sur Flick’R :  https://www.flickr.com/photos/mediathequevichy/collections/

Lycée Adrien Testud

Le lycée Adrien Testud est un établissement public  labellisé « lycée des Métiers de la Mode » qui propose des formations professionnelles préparant aux carrières du « vêtement », du « commerce » et du « pressing »

Le lycée Adrien Testud constitue un pôle d’excellence. En effet, en proposant des formations du CAP au BAC pro, il sait accueillir tous les publics, élèves et adultes, en formation initiale ou continue, et individualiser les parcours (CAP en un an pour les élèves titulaires d’un BAC général ou technologique, CAP en un an pour les adultes en formation continue, positionnement des apprenants). De plus, il dispense une formation post-bac en lingerie-corseterie et balnéaire unique en France.

Résolument tourné vers l’innovation, il travaille avec de nombreuses entreprises partenaires, s’ouvre sur le monde culturel, et sur l’international (nombreuses périodes de formation en entreprise à l’étranger).

Les différents projets, les partenariats nombreux soutenus par le dynamisme de l’équipe enseignante, assurent aux apprenants d’excellents résultats aux examens, des poursuites d’études choisies mais aussi une insertion professionnelle réussie.

Avec le soutien de